C’est meilleur quand c’est dit par d’autres…

Merci à du9, le pertinent site critique de la Bande Dessinée, pour avoir établi ce désagréable constat.

La critique n’aime pas les indépendants. C’est un peu ce qu’on pourrait se dire en voyant la liste des nominéspour le Grand Prix de la Critique 2008, prix décerné par les membres actifs de l’Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée. Quinze nominations qui consacrentDelcourt (4 mentions), Futuropolis (3 mentions), Casterman et Gallimard-Bayou (2 mentions chacun). C’est ça, ou alors les indépendants (ou petits éditeurs, au choix) n’ont rien publié d’intéressant entre Novembre 2006 et Octobre 2007, en dehors du Massacre au Pont de No Gun Ri de Park Kun-Woong chez Vertige Graphic (qui, il faut le noter, réussit quand même à figurer dansle dernier quintet sélectionné pour la récompense). Remarquez, ce ne serait pas la première fois, puisque c’était déjà le cas l’année dernière. Pire, si l’on en croit le palmarès du prix depuis 1984, en dehors de deux récompenses accordées à Vertige Graphic, l’ACBD n’a jamais daigné récompenser les productions deL’Association, Cornélius, Six pieds sous terre, FRMK et autres Requins Marteaux

Poster un commentaire

Classé dans revue de presse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s