De la case à lécran

Bande dessinée et cinéma d’animation – Belgique Wallonie – Bruxelles

201_normal.jpg

Vivier reconnu de la bande dessinée franco-belge, la Communauté française de Belgique est aussi réputée depuis près de quatre décennies pour l’excellence de ses auteurs de cinéma d’animation.

On l’oublie souvent, mais les liens entre les cases et l’écran y ont été nombreux et réguliers. Franquin, Morris et Peyo firent même leurs débuts dans l’animation avant de se faire un nom dans les pages du magazine « Spirou ».

Alors que l’on fête le centenaire de la naissance d’Hergé, rappelons que le film de marionnettes « Le Crabe aux princes d’or » de Claude Missone, d’après l’album éponyme de Tintin, fut, il y a tout juste soixante ans, la première d’une longue série d’adaptation au grand écran d’albums de bande dessinée.

Courant des années 50, les éditeurs Le Lombard et Dupuis créèrent chacun leur studio d’animation, Belvision et TVA-Dupuis. A côté de “pilotes” inspirés des séries maison, le premier signera pendant deux décennies plusieurs longs métrages d’animation cent pour cent belges dont « Le Temple du Soleil », d’après Hergé, « La flûte à six schtroumpfs », d’après la bande dessinée de Peyo, ou « Daisy Town », une aventure de Lucky Luke, supervisé par Morris. Plus tard, des structures comme Odec Kid Cartoons ou Graphoui firent les belles heures des adaptations pour le petit écran, le second réussissant notamment l’adaptation de “Quick et Flupke”, d’après Hergé encore.

Aujourd’hui, alors que les grands éditeurs belges ont été absorbés par des maisons étrangères et que les divisions audiovisuelles de celles-ci rentabilisent leur catalogue en séries télévisées, une nouvelle génération d’auteurs investit les deux médias, développant des œuvres personnelles et originales. Certains, comme Benoît Feroumont, José Parrondo ou le tandem Vincent Patar et Stéphane Aubier, préparent leur passage au long métrage tandis que d’autres, les William Henne, Thierry Van Hasselt ou Eric Blésin, repoussent les limites de la bande dessinée et du cinéma d’animation aux confins des arts de la scène ou des arts plastiques. L’aventure des cases à l’écran se poursuit…

Cet évènement est organisé à l’occasion du Festival International du Film d’Animation 2007 Annecy.

    Exposition
    Du 5 juin au 8 juillet 2007
    Bibliothèque Bonlieu – Forum-expo de Bonlieu
    1 rue Jean-Jaurès – 74000 Annecy
    04 50 33 87 00
    mardi, jeudi : 12h30 – 18h,
    mercredi 10h – 18h,
    vendredi 12h 30 – 19h,
    samedi 10h – 17h
    Entrée libre

Poster un commentaire

Classé dans expositions

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s