Publication sous astreinte

blasonrougen.jpg

Lettre verte au Président du Frémok
A l’attention des secrets des décrets des tas d’urgences du KASP

Mr le Président,

C’est sous la menace d’une arme que je vous écrit ces mots. Vous n’êtes pas sans savoir que l’opération lancée par le Général Yacinthe Galbet a provoqué des, comment dire, événements et il semblé que la réaction et la riposte du Komerf ait pu être quelque peu DISPROPORTIONNE. Les retards d’allumages , la disparition de la liste des passagers de l’Eklipse retournée, le fameux voilier, ont achevé de lui faire croire aux Chimères. Il est persuadé qu’on va le retrouver. Ainsi que les Six reines d’Alexandrie.

C’est l’homme traqué, galvanisé aussi par l’espoir, trop désireux de préserver sa liberté acquise, qui, il faut le croire, retrouve les bonnes manières militaires quand il s’agit de faire valoir fortement les nobles idéaux qui sont les siens. Bref : il m’a enlevé. Le Chacal. Il est hors-de-lui.
Dévoré.
Pourquoi ça tombe sur moi, moi qui en modeste pèlerin des Sciences de la Nature, m’évertuait à avertir le monde du danger représenté par les hommes du bois. Au fil du temps, je me suis manifestement trop accroché, aujourd’hui je frotte la catastrophe.

Sans doute ne faut-il jamais s’enflammer? Allez savoir pourquoi ça m’a toujours fait ça. l’Art Frémok. Depuis tout petit. Qui choisit après tout? Toujours est-il que le malheureux ne sait ni lire ni écrire, et c’est sans doute pour cela aussi qu’il me tient sous sa menace. Lui même ne sait que quelque rudiments de sténo, de piano point. A peine a-t-il appris à pousser quelques aboiements pour coller laTerreur aux vétérinaires de Sète qui pourtant en ont vu une paire.

Il a cru devoir rentrer dans les détails.
à croire qu’il serait venu le temps de chanter l’Age du Chantage du Frémok, une unilittéraire mafia, pum pum, c’est comme ça que ça se passe bébé. Du KLAM KLAMM, des bruits de portes dans le LOG BOOK. TAKE a DEEP LOOK and so LONG.
Par un mouvement de colère Il demande les klés d’administration du site anglais frmkabito, (le canon s’orne d’une goutte de sueur) et, calmement, il pose :

la reconnaissance du KASP comme interlocuteur avec attribution de l’adresse mèl : kasp@fremok.org et diffusion des klés auprès des membres

Une nouvelle AKonstitution négociée avez nos partenaires d’Outredemonde et de nez verts

l’octroi à Mr Denis RBR du statut de résident dans les Paradis fiktifs du Frémok, suivant en cela l’exemple de grands pays européens comme le Groland dont vous le savez plusieurs frémok sont originaires (j’ajoute)

l’Ouverture d’une Ambassade en Françafrique, elle sera size à Montreuil sur la place de l’Ile des Esclaves et sera pourvu d’une Ecole de la misère

l’Immaculation des hordes, l’illumination au péril de l’avril d’un metasite au Crépuscule de l’Eté

la produktion d’effets de Sierre dès aujourd’huy

la mise en ligne de bloks croisés chargé des questions d’histoire immédiate et de convergence narrative ayant pour conséquence l’Acréation, pour assurer l’Interzone, de l’Agence Afrmk pressdellitteratures, instructure provisoire à vocation durable

l’Adoption dès que possible d’un nouvel Abédécéfairaimeka à l’intention des masses

La reconnaissance publique de l’Etat du monde à l’envers pendant qu’il est trop tard

Ce Pacte Frémokien, il veut y voir apposer votre signature ou je risque bien de ne pas voir la prochaine Grande Assemblée Générale de Fillols. Ni même le Sacre du printemps.

En attendant, il remettra les travaux qu’il a saisi au compte goutte. Et je dois dire que je, ah non…. Je peux peux pas vous dire. Dire que j’étais si près du but. Cela étant, je peux pas faire plus près, maintenant. O, certes la plus belle femme du monde ne peut donner que ce qu’elle a, mais vous saurez trouver les mots qui pensent les plaies. Vous avez toujours, dans les grands moments de l’Histoire, su incarner la voie de la pérennité et de l’unité de la Nation Frémok. Car il demande de votre part trace écrite dès demain.

Il entend vous voir faire figurer dans votre fameux Almanak les revendications qui vous sont adressés. Et il veut que vous vous exprimiez dès le samedi 14 avril MMVII lors de votre Ode au naufrage, pièce natureske et nautique dont vous avez prévu de nous gâter. Il dit qu’il est prêt à tout. Il crie et se débat comme ce que la presse bourgeoise appelle un forkemé. Il dit qu’il va défaire la lettre jusqu’au sens. je crois bien qu’il défaille, déraille à tout le moins.
Avec un large sourire, qui n’a que de me glacer pour seul avantage, il dit qu’il peut bien entendu montrer quelques souplesses
dans l’application des mesures et, sur des points de détails, il n’est pas impossible que l’on puisse négocier et s’arranger moyennant faveurs. Quelques bouteilles peut-être. Les bonnes manières vous disais-je.

Mon sort est entre vos mains, cher Président. L’Histoire avec un grand A vous regarde.

Le général entend de vos nouvelles même quand vous dormez. Pour être sûr de me garder viavant, exigez de me voir au bout d’un fil

Un envoyé spécial
au coeur des ténèbres

Poster un commentaire

Classé dans politique intérieure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s