Blackout-élément de réponse 1

Avec ce courrier adressé au Professeur A par le Sus-ministre Alien, nous commençons à entreperçevoir ce qui put se tramer dans feu le monde merveilleux du frémok.

  1. Le 30 Mars MMVII

    Note confidentielle adressée au Professeur A,
    A l’attention du Président V, de l’êVêVê et des Irresponsables du Frémok,
    Emanant du Ministère des Affaires étranges,
    Relative à l’Immanence d’un naufrage,

    Mr le Professeur,

    Il semblerait que l’Aprécédente note soit restée lettre morte tombée dans l’oreille d’un sourd en érection suite à une pendaison ultime pour rime contre l’humanité. Du moins faut-il constater qu’elle n’a été suivie
    d’aucun effet. Aussi me permettrai-je d’attirer à nouveau votre attention professorale ainsi que celle du Conseil et de toutes les Commissions compétentes en vue d’obtenir de chacun, et de la Présidence en premier lieu, une réaction à la mesure des événements. La population s’affole, les coeurs se fendent et lâchent un mélange d’eau et de sang. Les cygnes ne trompent pas.

    Je crois fermement que nous avons à faire face à la plus grave crise depuis l’effondrement du Royaume Rhumba du Sud et la libération des esclaves de l’Insula. Ce bout de glace où vous allez coller votre langue gourmande est bien un iceberg ou un je-ne-sais-quoi, peut être l’Enfant de la crise, dont la face cachée s’enfonce plus profond que ne peut l’entendre l’esprit humain et peut être même l’esprit frémok. l’Outre-monde est là, l’envers du mirroir. Vous connaissez la chanson aussi bien que moi. Nous filons droit dessus. L’heure est venue. La vôtre surtout, monsieur le Président. Et celle de vos semblables. GULP!

    Concernant la sécession du Généralissime, je vous laisse juge n’ayant pas les attributions pour me prononcer sur ce sujet. Il semble en tout cas d’ores et déjà qu’il refuse de remettre les insignes d’aujourd’huy.
    « Démerdez-vous! » qu’ il a dit. Il est assurément « out of control », ce qui ne manque pas de m’inquiéter au plus haut point. Nous savons guère à ce jour sur quelles forces il peut compter mais il court la compagne en haranguant les foules : « La mascarade a assez duré! » affirme-t-il de but en blanc, devant tout le monde, sans la moindre retenue. Et joignant le geste à la parole (moulinet de bras par dessus tête, derrière lui majorettes de l’enfer armées de sarbanes) : « les masses, le peuple, les gueux, les dégueux, toute la vermine que compte cette fichue planète avant de s’endormir, sont en droit d’atteindre plutôt qu’attendre, de goûter aux saveurs et fugurances que la présidence réserve pour son palais et ses favoris. L’ExperienceAlice le démontre par l’épreuve, la fission du Frémok et de la matière noire littéraire est aujourd’hui une réalité. Oui au Frémok civil pour tous. Oui à la flore au fusil, oui aux doigts à tout va et à qui mieux mieux. »
    La suite ne vaut guère d’être reproduite ici. On va pas rentrer dans les détours. Il aura soin de répandre, n’en doutons pas, dans l’eau calme des consciences son immonde propagande. J’en frisonne, mes poils se dressent, nous en aurons sur le dos assez bien assez tôt. Bref…

    J’en appelle à votre légendaire sens des responsabilités pour prendre des mesures fortes, courageuses et immédiates. Nous ne saurions avoir peur d’être impopulaires et nous devons être certains qu’une remobilisation de notre électorat et des franges les plus aspirées de la population est à ce prix. Nous demandons donc que soit imposé un black-out total et nos services travaillent donc dès à présent à la rédaction d’un Avis à la Ville et au Monde reprenant les consignes élémentaires de survie pour que le plus grand nombre soit épargné par la catastrophe.

    La liberté et l’amor! Nous vivrons.

    Le Sus-Ministre,
    M. Alessandro Alien

Poster un commentaire

Classé dans politique intérieure

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s