Ville rouge en chantier

4 images, projets de couverture, pour Ville rouge: Le nouveau livre de Michael Matthys.
A paraitre au Fremok en janvier 2008

    1. D’abord, il faut souligner que pour l’auteur de « la ville rouge », le sujet se manifeste essentiellement sur le mode du sensitif. Le lecteur est face à une logique de la sensation qui imprègne l’image et la perception de l’image. Le rouge, la matière rouge, accapare toute l’attention. De plus, un lien étroit existe entre le sujet et la réalisation matérielle du récit, lien qui est tout sauf anecdotique.
      En effet, le médium que l’auteur utilise est du sang de boeuf qui provient directement des abattoirs de la ville ; ville qui est le sujet du livre et qui en est aussi la forme. On pourrait écrire que de ce point de vue la charge romanesque ou dramatique se situe en tout premier lieu dans ce choix d’un médium si chargé si connoté.
      (une notule d’Olivier deprez)

    projet-couverture-copie.jpg

    sans-titre-1.jpg

    sans-titre-2.jpg

    sans-titre-3.jpg

  • Poster un commentaire

    Classé dans projets

    Laisser un commentaire

    Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

    Logo WordPress.com

    Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

    Image Twitter

    Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

    Photo Facebook

    Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

    Photo Google+

    Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

    Connexion à %s